..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 4 août 2017

Jusqu'où descendrons-nous ?

Je croyais innocemment qu'avec M. Hollande la France avait touché le fond. J'avais tort. Le triste spectacle qui nous est aujourd'hui offert dépasse, et de loin, les pires pronostics qu'auraient pu formuler les plus enragés Cassandre. Les Français, dans leur grande ânerie ont placé à la tête du pays un être qui y a autant sa place que votre serviteur dans un couvent de bonnes sœurs.

Car si, pour être élu, arrivisme forcené, démagogie et soutien des media peuvent suffire, ces « atouts » ne garantissent aucunement une quelconque capacité à gouverner. Nous en avons la quotidienne démonstration. Élu grâce à la disqualification orchestrée du candidat d'alternance, au rejet d'une compétitrice diabolisée et à une forte abstention M. Macron s'est empressé de nommer à la tête d'un ultra-provisoire gouvernement un renégat. Suivit une parodie de législatives qui fit qu'en se réclamant du pseudo-parti présidentiel un chien portant chapeau eût recueilli suffisamment de suffrages de la minorité qui condescendit à se déplacer pour siéger au Palais Bourbon. On eut droit à un gouvernement d'inconnus soutenu par des godillots si prompts à soutenir qu'il arriva que, n'ayant pas bien compris les consignes, il votassent massivement contre ce qu'ils devaient accepter.

Certes, comme M. Audiard le fit dire au personnage d'un film, « Un imbécile qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis ». Seulement qu'on soit La République ou n'importe quel imbécile, être en marche n'a d'intérêt que si l'on se dirige vers un but, enviable ou non. On ne marche pas pour marcher. Or, tout ce qu'on peut constater après quelques semaines de cafouillages parlementaires divers et de déclaration ministérielles ou présidentielles ineptes ou contradictoires, c'est que ce but n'apparaît pas clairement. Certes, on finit de voter dans la confusion et la lassitude une loi supposée favoriser la moralisation de la politique mais qui, accessoirement, dans son article premier, tend à museler toute parole politiquement incorrecte. Certes, le gouvernement s'est vu autorisé à légiférer par ordonnances sur le droit du travail. Mais en dehors de réagir à chaud au pseudo-scandale Fillon à quoi sert une telle loi si ce n'est à flatter de manière démagogique les aspirations égalitaires du peuple ? Le gouvernement pourra promulguer des lois par ordonnances. En quoi consisteront ces lois ? La concertation organisée aura-t-elle le pouvoir magique d'amener la CGT à approuver une quelconque évolution des droizaqis qui sont l'alpha et l’oméga de son absence de pensée ? On peut en douter !

Je nous vois mal mais très mal partis avec un président dont l'omniprésence médiatique ne parvient déjà plus à masquer l'inexpérience et la vacuité de pensée au yeux d'un peuple pourtant plus abruti que jamais. Seulement, et c'est ça le pire, qui est à blâmer dans l'affaire ? N'importe quel intrigant ambitieux peut rêver du pouvoir. Des petits gars qui se croient rois des dieux, on tape dans un réverbère, il en tombe par dizaines. Si d'aventure l'un deux voit son rêve se réaliser, est-ce à lui qu'il faut en vouloir ou au peuple décérébré qui l'y a porté ? Le plus désolant dans les pitreries récentes n'est pas leur triste niveau mais le succès que leur a réservé le public.

J'ai de plus en plus l'impression que dans tous les domaines les occidentaux ont pris l'habitude et le goût de marcher sur la tête. Je crains que cela ne les mène, en tant que civilisation, à une fin prochaine. Je ne peux pas dire que voir mon pays mener la marche vers l'abîme me réjouisse.

22 commentaires:

  1. Et justement, il m'est venue une simple question : est-ce que quelqu'un aurait pu imaginer De Gaulle sortant de l'Élysée, main dans la main, avec Tante Yvonne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'est venu...

      Supprimer
    2. Il faut dire qu'en 1958, Yvonne de Gaulle n'avait que 58 ans : sa jeunesse excuse sa timidité !

      Supprimer
    3. ExcellentS !!!

      Dominique
      ( baptisé Gaulliste loufoque par GG ...)

      Supprimer
  2. "J'ai de plus en plus l'impression que dans tous les domaines les occidentaux ont pris l'habitude et le goût de marcher sur la tête."
    Rassurez-vous,en haut lieu on a pris conscience du problème et un groupe d'experts réfléchit à la mise au point de chaussure adaptée. Une difficulté retarde l'avancement du projet: les orifices pour le passage des oreilles. Mais l'équipe est dynamique et opiniâtre et ne désespère pas de réussir bientôt. Elle souligne également l'impact positif de cette création sur le pouvoir d'achat des Français: 1 chaussure au lieu de deux, donc un manque à dépenser substantiel.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à de telles initiatives que notre pouvoir d'achat (hors chaussures) va augmenter. Merci M. Macron !

      Supprimer
    2. Que diantre Le Page, taisez vous !
      Vous allez donner des idées aux énarques ...

      Dominique

      Supprimer
  3. Quand on lit cela :

    http://www.valeursactuelles.com/politique/coulisses-politiques-87168

    on est content de ne pas s'être déplacé aux dernières législatives.
    La prochaine fois, il va sans doute falloir se remettre à couper des têtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De telles bisbilles ne sont que moyennement enthousiasmantes.

      Supprimer
  4. Le soir même de son élection, dans un court billet, j'ai surnommé M. Macron : le syndic de faillite.

    Sans m'vanter, il semble parfaitement faire le job, comme disait l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pensez-vous que comme tous ses confrères liquidateurs il va s'en mettre plein les poches au passage ?

      Supprimer
    2. L'occasion de revoir l'excellent "Harry le liquidateur" avec le non moins excellent Dany de Vito et des dialogues quasiment "audiardesques" !...

      Dominique

      Supprimer
  5. Vous auriez tout à fait votre place dans un couvent de bonnes sœurs -ceci dit sans ironie : la bonne parole mérite d'être dite et entendue, et vous en êtes un excellent porteur ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous en êtes certain ? Où doit-on envoyer sa candidature ?

      Supprimer
  6. Monsieur des Collines :
    Message de service (comme on dit à la SNCF) : il va falloir bientôt changer votre compteur de vues (en haut à droite). Vous allez passer à la vitesse supérieure, au million de vues !
    C'est la gloire Monsieur des Collines, la Gloire !!! :)

    RépondreSupprimer
  7. ah mais attention, v'là Neymar, tout va changer, le peuple pavoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement je fus pantois de voir Emmanuel Macron presque s'esbaudir quant à la venue de Neymar ...

      Dominique

      Supprimer
    2. Je change de chaîne en cas d'intervention de M. Macron : Pas ça ! Pas ça ! Pas ça ! C'est mon programme ! Vive la France !

      Supprimer
    3. A moins que vous n'arriviez à capter Radio-Londres ?...

      Dominique

      Supprimer
    4. Et ne pas confondre "fut pantois" avec "fan de putois" !...

      Dominique

      Supprimer